Un Condomois stoppé in extremis par l'avocat de son fils


25 Apr
25Apr

Un individu âgé d’une quarantaine d’années, père d'un jeune de 18 ans qui allait être entendu dans le cadre de l’instruction d’une affaire pour des faits de violences, s’est pointé une arme à la main sur le parvis du tribunal d’Auch, ce mardi matin, peu après 11 heures.

Très en colère, il entendait pénétrer dans le palais de justice pour aller régler ses comptes avec un membre de la communauté gitane sédentarisée sur la commune de Condom.

Selon nos informations, l’individu en question serait le beau-frère de la victime de ce dossier. L’homme, très énervé, a évidemment effrayé tous les témoins présents… mais visiblement pas le défenseur du fils de cet énergumène, Me François Roujou de Boubée. Sans vraiment réfléchir, le jeune avocat inscrit au barreau auscitain voilà un an à peine s’est immédiatement interposé pour interdire l’accès au tribunal à la personne armée, qui se trouvait déjà sur les marches du palais ! Le face-à-face tendu aurait duré quelques minutes puis l’avocat, originaire de Condom lui aussi, a finalement réussi à convaincre le père de son client de baisser son fusil. La tension est descendue d’un cran, puis l’homme armé est parti.

Rapidement informés, des policiers du commissariat d’Auch se sont rendus à Condom pour procéder à l’interpellation de l’auteur présumé de ces faits. A priori, il les aurait suivis sans difficultés. Il a bien entendu été immédiatement placé en garde à vue.


Serge BOULBES

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.